Avec l’augmentation des besoins et de la facture d’ eau, plusieurs propriétaires optent pour les solutions d ‘exploitation des réserves souterraines. L’installation des puits artésiens constitue l’une des alternatives les plus pratiques. Il s’agit d’un procédé de captation d’eau ayant essentiellement pour rôle de capter l’eau de sous-sol.

Le puits artésien présente des spécificités et des avantages indéniables. Découvrez-les dans ce blog qui vise à expliciter les atouts et les méthodes d’installation d’un puits artésien. 

Qu’est-ce qu’un puits artésien ?

Un puits artésien est procédé de captation d’eau qui a pour  fonction de  prélever l’eau contenue dans les couches profondes du sous-sol.  

Il s’agit d’ un creusement  d’une couche de terre imperméable qui sert à procurer  l’eau des nappes phréatiques sous pression . Ce procédé utilise la méthode de forage vertical qui permet d’atteindre les grandes profondeurs. 

Le puits artésien  permet d’exploiter les réserves souterraines qui procurent une eau de meilleure qualité. Celle-ci se trouve entre deux couches de sol imperméable. Les réserves aquifères peuvent facilement être exploitées par les puits artésiens qui sont capables de prélever des quantités importantes d’eau. 

Comment fonctionne un puits artésien ? 

Le puits artésien  s’installe sur une veine qui  alimente  une nappe phréatique pour faire ressortir de l’eau, qui jaillit du sol, sous pression.

Le puits artésien nécessite un système de forage , mais il ne demande pas de pompe d’eau. En effet, ce procédé de captation d’eau se sert de l’aquifère pour remonter dans le canal de forage et n’a pas donc besoin d’un mécanisme de pompage.  Ce puits épargne ainsi les coûts d’installation et d’entretien de la pompe d’eau. Pour que le puits puisse être considéré comme rentable pour tout utilisateur, il faut atteindre un débit minimal de 450 litres d’eau. 

Il est à noter que le  forage de puits artésien peut atteindre les grandes profondeurs allant  jusqu’à 70 mètres de profondeur. 

Pour sceller les tuyaux de forage, il est nécessaire de prendre quelques précautions comme l’utilisation de la benotine. Celle-ci empêche les tuyaux de forage d’être pollués par la proximité de fosses septiques et les empêche également de bouger avec la pression.

D’autres équipements connexes sont également nécessaires pour un puit artésien à savoir le réservoir d’eau  et la salle mécanique où l’on traite l’eau avant de la consommer.

Quels avantages présente un puits artésien ?

Le puits artésien qui sert à capter l’eau du sous-sol possède plusieurs atouts. Tout d’abord, il s’agit d’un procédé qui peut être créé sur tout type de sol et qui  ne demande pas d’aménagement de surface. En effet,  le puits artésien est creusé à l’aide d’une foreuse rotative et ne demande généralement pas une pompe pour remonter l’eau.

De plus, il ne produit pas de déblais et ne nécessite pas un entretien régulier à faire.

Le puits artésien exploite  la réserve de la nappe phréatique qui contient de l’eau abondante. Celle-ci jaillit du tube de forge par la force de pression.   L’eau réservée,  étant filtrée par les différentes couches de sous-sol , est dépourvue d’impuretés. Elle est donc d’une meilleure qualité. Le puits artésien vous permet donc  de récupérer de l’eau pure  pour votre usage personnel. 

  • Bon à savoir :

Certaines  analyses sont obligatoires pour déterminer si l’eau est potable ou pas. 

Quelle est la différence entre puits artésien et les autres types de puits ? 

Les puits artésiens se distinguent des puits classiques par l’aquifère. En effet,  ce puits utilise la force de l’eau pour remonter dans le canal de distribution. Son principe consiste dans le rejaillissement de l’eau sous pression de sol. De plus, à la différence des puits classiques, ce puits assure le remontage de l’eau sans avoir recours à un mécanisme de pompage.  

Le puits artésien présente un autre avantage important sur les puits classiques : il est, en effet, plus sécuritaire que les puits de surface qui sont exposés aux impuretés et aux bactéries et qui nécessitent, de ce fait, des désinfections régulières. Le puits artésien, quant à lui, n’est pas exposé aux pollutions puisqu’il est foré à des grandes profondeurs. Il touche la nappe phréatique pour procurer de l’eau pure.  Ce puits, ne nécessite pas d’entretien régulier. Il suffit d’effectuer une désinfection à la chlorine seulement une fois par an.

Par ailleurs, à la différence des puits classiques qui sont soumis à des différences d’alimentation selon les saisons et les périodes, le puits artésien fournit une alimentation en eau pendant toute l’année. En effet, étant donné qu’il est branché directement sur la nappe phréatique, le débit d’eau est constant en toute saison. Ce puits fournit donc une réserve d’eau abondante et inépuisable. 

Installation de puits artésien : 4 étapes clés 

L’installation d’un puits artésien nécessite tout d’abord, le service d’un spécialiste de forage. En effet, dans le cas d’un puits artésien, il est indispensable d’effectuer un forage puisqu’il s’agit d’un d’un procédé qui va puiser les ressources naturelles souterraines. 

L’installation d’un puits artésien passe par quatre étapes nécessaires : 

Étape 1 : Le forage de la terre. 

Comme nous l’avons mentionné, ci dessus, le forage de la terre et de la roche est la tâche d’un professionnel. Ce dernier se sert d’un type d’engin qui convient pour le sol de la maison. Puis, il procède à forer la roche sur un diamètre supérieur à la canalisation servant à extraire l’eau. Ensuite, il pose  dans la foulée, un tuyau. Ce dernier doit  être d’un diamètre supérieur à la canalisation pour permettre de l’enfiler jusqu’à la nappe phréatique, une fois le trou effectué. 

Étape 2 : Pose de la canalisation

Le professionnel maintient le fond de la canalisation destinée à extraire l’eau avec un sabot pour la descendre et la sceller. Cette étape nécessite d’être menée avec précaution pour que la canalisation soit bien scellée. En effet, une canalisation mal scellée risque de bouger à cause de la puissance de l’eau. 

Étape 3 : Évaluation  de débit d’eau

Une fois que l’eau jaillisse, il convient d’estimer le débit d’eau que fournit le puits artésien. Le professionnel  doit vérifier s’il n’y a pas de risque de pollution. Si c’est le cas, il devra installer une collerette qui permet de préserver l’eau des impuretés et des bactéries. 

Étape 4 : la pose du couvercle du puits artésien

Pour empêcher la pénétration des insectes et de toutes formes de nuisibles dans le puits et dans l’eau, il faut poser le couvercle de puits artésien. 

  • Bon à savoir 

Si la force de l’eau n’est pas suffisante pour remonter dans le tuyau, il est important d’installer une pompe immergée. 

Est -il nécessaire de déclarer un puits artésien ?

Il faut impérativement déclarer le puits artésien aux autorités publiques.  En effet, le creusement d’un puits ne s’effectue qu’après avoir une autorisation légale.  Pour ce faire, il faut déposer une demande de permis de construction de forage auprès de la mairie. Cette demande doit être agréée et obtenue avant d’entamer les travaux. Selon la réglementation, il faut que le puits artésien se trouve à une distance d’au d’ au moins 30 mètres d’un champ d’épuration et d’au moins de  15 mètres de toute fosse septique. De plus, si le sol meuble n’atteint pas une profondeur de 5 mètres minimum autour du forage, une collerette doit être obligatoirement fixée.

Par ailleurs, chaque puits artésien nécessite un contrôle régulier qui consiste à vérifier que l’installation est bien conforme et n’engendre pas des pollutions au niveau du réseau d’eau potable public. Ainsi , une analyse de l ‘eau doit être faite régulièrement. 

Prix d’installation d’un puits artésien. 

L’installation d’un puits artésien nécessite des compétences en la matière et demande du matériel spécifique. Il faut donc confier cette opération à un professionnel spécialiste de forage et d’installation des puits. Avant d’entamer l’installation de ce puits, l’installateur effectue une étude géologique qui sert à vérifier la présence d’une nappe phréatique et de déterminer la profondeur du sol à creuser. Ainsi , selon cette étude, il faut prévoir un budget qui varie en fonction de plusieurs critères à savoir : la profondeur du sol à creuser, le prix des pièces dont le puits doit être accompagné ( bentonite, couvercle, diamètre des tubages, et collerette, si elle est nécessaire) . En somme, Le budget à prévoir pour le forage d’un puits artésien est estimé entre  2500 et 5000 euros.