Fosse septique et son fonctionnement

Fonctionnement d’une fosse septique

La fosse septique est l’un des éléments indéniablement importants dans une habitation non reliée à un réseau d’assainissement collectif. En effet, elle est indispensable pour l’assainissement des eaux usées provenant des ménages et des toilettes. Cependant, pour son efficience, plusieurs paramètres sont à prendre en considération. Si vous projetez l’installation prochaine de ce dispositif dans votre maison, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur son fonctionnement.

Description et utilité d’une fosse septique

La fosse septique est une excavation d’épurations des eaux usées par décantage et décomposition des matières solides sous l’effet des batteries aérobiques. Ces dernières se trouvent naturellement dans les effluents. Pour l’installation de cette fosse, il requiert le respect de certaines normes et l’usage de quelques matériaux indispensables. Il faut également noter qu’il existe plusieurs types de dispositifs d’assainissement.

Matériau nécessaire

Le dispositif d’assainissement est conçu sous la forme d’un grand récipient souterrain de maçonnerie. Sa conception peut être en béton ou en plastique. Quelquefois, le plastique peut être soutenu par des fibres en verre.

Lorsqu’elle est faite de plastique, il faut qu’elle soit constamment remplie d’eau de façon à ce qu’elle ne remonte pas. En réalité, sous l’effet de la pression exercée par le sol, la fosse en plastique peut remonter si elle n’est pas continuellement pleine. À l’opposé, la fosse en béton n’occasionne pas ce phénomène. Plus lourde et plus consistante, elle résiste mieux à la pression du sol.

Toutefois, le choix des matériaux s’opère en considération du terrain qui doit abriter l’installation. Une installation en béton est en particulier adéquate pour un sol peu stable. En ce qui concerne le plastique, il dispose d’une meilleure résistance à la corrosion. De plus, il est pourvu d’une meilleure herméticité.

L’épuration à l’intérieur de la fosse se fait par divers matériaux. Il peut s’agir de tuf ou d’un dispositif d’épuration en polyéthylène

Types de fosses septiques

Dans la filière traditionnelle, il existe divers types de fosses septiques. Il peut s’agir entre autres d’une :

  • fosse dotée d’un dispositif de filtrage à massif de Zéolithe ;
  • fosse dotée d’épandage ;
  • fosse dotée de massif filtrant compact ;
  • fosse dotée d’un dispositif de filtrage à sable…

Pour choisir celle qui vous convient, il vous suffit juste d’avoir une idée très claire du type de système que vous désirez.

Taille de la fosse septique

Le volume d’une fosse est déterminé en considérant le nombre d’usagers. Toutefois, en raison du fait qu’une habitation peut connaître un changement d’occupants, cette option n’est pas vraiment la meilleure. En effet, le nombre de résidents peut varier en fonction des membres de la famille du nouveau propriétaire en cas de changement. Il est donc préférable de s’appuyer sur la superficie de la résidence plutôt que sur le nombre de résidents.

En général, une fosse est dotée d’une profondeur minimale nécessairement supérieure à un mètre et demi. Sa largeur minimale doit être supérieure ou égale à 0,6 mètre. En outre, la norme de son volume est comprise entre 1 min 3 s et 100 m3.

Compartiment d’une fosse septique

Spécifiquement, la fosse devrait être dotée d’au moins deux compartiments. Pour peu qu’il y ait plus de deux compartiments, le premier devrait occuper la moitié de la longueur totale. Cependant, au cas où il y aurait plus de deux compartiments, le second ne devrait occuper que le tiers de la longueur totale.

La majorité des déchets solides se transvasent dans le premier compartiment. La cloison ou le mur séparant les deux compartiments retient l’écume et les déchets solides de façon à ce qu’ils ne s’échappent pas avec l’effluent. L’évacuation des déchets et l’écume sont réduites par un tuyau en forme « T ». Les matières fluides débordent dans l’excavation et les molécules lourdes finissent au fond, tandis que l’écume surnage en dessus.

Fonctionnement d’une fosse septique

Le mode de fonctionnement d’une fosse septique est dense. En effet, la fosse stocke les matières consistantes et le papier qui, par la suite, deviennent de la boue et finissent en gaz. Par conséquent, l’eau renaît propre et totalement assainie.

En réalité, la fosse accueille un mécanisme d’assainissement agissant en trois étapes. Premièrement, les déchets solides et dissolubles sont décomposés par fermentation. Ensuite, les sédiments sont transformés en acides. Lesquels acides se transforment finalement à leur tour en gaz qui ne présentent pas de danger pour l’environnement.

La fosse généralement reliée à une microstation de dépuration ou un dispositif de filtrage par désagrégation expulse les eaux traitées dans le sol. Cette expulsion se fait suivant le procédé adopté et les caractéristiques de l’environnement. Il faut donc noter qu’en réalité, la fosse ne joue qu’un rôle de prétraitement. Elle ne détruit que 30 % des déchets carbonés. C’est le sol qui s’occupe du reste.     

Utilité d’un bac à graisse

Le bac à graisse est un réceptacle élaboré pour la rétention des déchets solides et des graisses dérivant des cuisines et des toilettes. Tout cela pour éliminer tout risque d’encrassement des conduites de la fosse.

Ce petit dispositif est installé entre le logement et la fosse septique. Les eaux souillées du logement accèdent au bac à graisse par le biais du dispositif de décantage des eaux usées, lequel filtre ces eaux. Les graisses non épaisses montent à la surface de l’eau qui est conduite vers le dispositif d’assainissement grâce à un canal de sortie. Toutes les molécules lourdes sont retenues par le bac et s’accumulent au fond.

Utilité d’une pompe de relevage

La pompe de relevage, également nommée pompe vide cave, est utile pour le drainage de l’eau en s’immergeant dans celle-ci. Elle permet notamment de diminuer le degré d’élévation de la nappe phréatique afin de s’en servir comme eau de consommation. Et cela a pour but de faire sortir les eaux de drainage.

La majorité de ces pompes vide-cave sont dotées d’un engin d’engrenage électrique. Cependant, il existe également un système d’engrenage électromécanique.

Prix d’installation d’une fosse septique

La mise en place d’un dispositif d’assainissement individuel est indispensable pour la construction d’une habitation qui n’est pas connectée au réseau d’assainissement collectif. Tenant compte de son importance capitale, l’installation d’un tel dispositif doit être assurée par un spécialiste du domaine.

Outre les interrogations techniques inhérentes à son installation, le prix de celle-ci est également objet d’interrogation. Il est donc important de se renseigner sur le coût du dispositif, et cela, dès les prémices du projet d’installation.

En se référant aux divers prix proposés sur le marché, on peut éventuellement établir une norme de prix pour l’installation. Selon le type d’installation voulu, il faut donc prévoir entre 450 et 11 000 €.