Pourquoi un forage ? 

Comme les besoins en eau augmentent et que celle-ci devient de plus en plus précieuse, plusieurs propriétaires et professionnels se dirigent vers l’organisation du forage.

La réalisation d’un forage permet d’assurer les besoins en eau (  l’alimentation en eau potable, l’arrosage des jardins) et de réduire la facture de l’eau. Il s’agit d’un procédé d’exploitation des ressources naturelles, qui consiste à creuser des puits  qui permettent d’accéder à la nappe phréatique afin de prélever l’eau qui se trouve au sous-sol.  

La réalisation du forage est très avantageuse. Découvrons ensemble dans cet article l’utilité de forage et la méthode de sa réalisation. 

Qu’est ce qu’un forage ? 

Le forage d’eau est un système qui consiste à creuser un trou, ou proprement dit, un puits, à grande profondeur pour accéder à la  nappe phréatique. Pour relever une eau pure et abondante, il est important que cette  nappe soit profonde. Une nappe profonde offre, en effet,  une eau plus propre puisqu’elle est bien filtrée  du sol.  Généralement les profondeurs varient  de 10 mètres à 200 mètres, en fonction des secteurs et des débits recherchés.Les débits peuvent , de leur tour, varier de 500L/h à 50 000 L/h. 

Le forage est doublé d’un cylindre en acier qui intègre un tuyau en plastique très rigide. Équipé d’une pompe, le tuyau permet de faire remonter l’eau de la nappe phréatique.

Généralement, le forage d’eau offre des débits supérieurs à ceux des puits à 1500 l/h. De ce fait, il offre une  solution  autonome pour assurer l’alimentation générale d’une maison.

Le forage nécessite un outillage spécifique ( des machines semi-automatiques) et un savoir-faire de pointe. Ainsi, le professionnel, chargé de la réalisation de forage, doit placer exactement la partie crépinée du tubage dans la formation aquifère, toujours en tenant compte de  la nature du terrain.  

Quelle est l’utilité de forage ?

Pour pouvoir bénéficier de l’eau de sources de son terrain chez soi et l’utiliser à son gré, la meilleure solution consiste dans l’organisation d’un forage  Celui-ci permet de capter directement l’eau des  sources souterraines notamment de la nappe phréatique. 

La réalisation de forage possède des avantages indéniables. Ce système procure  une source d’eau propre qui ne contient pas de chlore ni de produits chimiques. L’eau prélevée est dépourvue de toutes les impuretés puisqu’ elle provient directement du  sous-sol. En réalisant un forage, vous pouvez profiter d’une eau sanitaire et de qualité. 

De plus, Le forage constitue une solution très efficace pour réaliser des économies sur la facture d’eau.Vous pouvez donc arroser votre jardin sans dépenser votre argent.

Le forage des puits  : 

Le forage sert à creuser des puits qui permettent de prélever des eaux souterraines. Il existe trois types de puits : 

Forage de puits traditionnel ( creusé) 

Le puits traditionnel ( creusé) est souvent effectué en maçonnerie sur le terrain de certaines maisons.

Il s’agit d’ un puits de faible profondeur qui a pour rôle essentiel de collecter les eaux pluviales et les eaux de surface, en général.Les eaux captées s’infiltrent dans le terrain à l’aide  de parois imperméables. Le puits traditionnel est généralement équipé d’une pompe de surface.

Forage  d’un puits artésien

Ce système offre une qualité et une pression  de l’eau optimales. c’est un forage d’où l’eau jaillit naturellement. Pour ce type de puits, il faut que le forage se réalise à l’endroit où la nappe phréatique est sous pression. 

Il faut également que la réserve d’eau utilisée soit  propre et suffisamment profonde.

Bon à savoir :

Avant de procéder au forage d’un puits artésien, il est indispensable de réaliser une étude de terrain.

Puits instantané( foncé) 

Le forage d’un puits instantané se réalise de manière verticale . Il s’agit d’enfoncer dans le sol  un tubage avec un embout pointu jusqu’à atteindre la nappe phréatique. Ce type de puits est très profond et permet d’exploiter l’eau souterraine de 100 m. 

Quelle législation pour un forage ?

Le forage favorise des transferts de polluants via la descente verticale de l’eau. Pour cela  des mesures de protection doivent être effectuées  autour d’un captage d’eau potable et du champ captant. Dans la plupart des régions, les forages doivent être déclarés, et peuvent faire l’objet d’une taxe.

En effet, Depuis 2009,  il devient obligatoire de déclarer les  travaux de forage à votre mairie.

En cas d’un  forage inférieur à 10m, l’usage est considéré comme domestique si le prélèvement est inférieur à 1000 m³ . Dans ce cas, aucune démarche particulière n’est à prévoir.

Toutefois, si le forage est supérieur à 10m, cela  nécessite une déclaration au titre de l’article 131 du Code minier. Il s’agit d’un document qui doit être obtenu auprès de la DDAF (Direction départementale de l’Agriculture et de la Forêt).

Pour obtenir la déclaration, il faut remplir un formulaire qui précise les caractéristiques du travaux du forage, ainsi que des informations relatives au réseau de distribution de l’eau prélevée. Ce formulaire est à déposer à la mairie de la commune concernée.

Faut-il faire appel à un  professionnel pour le forage ? 

Le forage demande des connaissances  techniques et de compétences en la matière.

Il s’agit d’un travail  extrêmement réglementé et qui nécessite, de ce fait, l’intervention d’un professionnel. Ce dernier est le mieux placé pour la réalisation de telles tâches. Muni d’outillage nécessaire, il est en mesure de  construire un puits et de réaliser un forage dans les règles de l’art. Ainsi, il est indispensable de recourir un professionnel spécialisé pour bénéficier d’un ouvrage de qualité et conforme aux normes de sécurité en vigueur.

Le forage est-il rentable ? 

Le forage est un ouvrage très rentable et permet de faire des économies. En effet, la consommation moyenne d’un ménage sans forage coûte environ 1188 €  par an.  Par contre, avec le  forage, elle est estimée à  324 € par an. Le forage permet donc de faire une économie annuelle de 864 €.  

Quel est le prix d’un forage ?

Le prix d’un forage varie en fonction de la profondeur  du terrain concerné . En moyenne, il faut prévoir un budget aux environs de  1700 € ( 50€ à 100€/ml,)   . À ce budget  il faut rajouter le prix des équipements nécessaires ( ballon, pompe) soit environ 1000 supplémentaires. En somme, il faut compter 2700 €  

Quant au prix d’un puits, il peut aller  de 2 300€ à 8 000€ .